Histoire


Découvrez l'histoire de notre client

Éliminer les sources de gaspillage au cours de la production | Le défi de TEKYN et Declique

En France, l’industrie du textile et du prêt-à-porter représentait en 2018, un chiffre d'affaires de 13,6 milliards d'euros. Lorsque l’on pense au textile, le prêt à porter et les gaspillages engendrés par cette industrie nous viennent rapidement à l’esprit. Toutefois, des acteurs innovants de l’industrie textile travaillent quotidiennement pour limiter le gaspillage de textiles et de produits finis. C’est le cas de TEKYN, une start up qui développe les technologies digitales et robotiques pour un service client clé en main de production textile à la demande. L’amélioration continue et le Lean manufacturing sont au cœur de la démarche de qualité  et de “0 waste” de TEKYN. Dans ce cadre, TEKYN a fait appel à Declique pour quantifier les pertes de textile, identifier les causes des aléas et mettre en place un nouveau plan d’action pour limiter le gaspillage au sein de leur atelier. 

Découverte de TEKYN, acteur innovant du secteur de l’industrie textile

TEKYN est une start up française spécialiste du développement des nouvelles technologies permettant de produire en flux tendus. La plateforme digitale conçue par TEKYN permet de suivre les étapes de production digitalement en temps réel. A cette plateforme sont connectées des machines de découpe au laser, afin de constituer à partir des tissus des kits complets qui seront ensuite montés par des façonniers, et ce, à la demande.

Son but est de produire de manière responsable, et de ce fait, limiter la surproduction de pièces. En 2020, l’entreprise a reçu le lauréat du prix de l’innovation ANDAM 2020, et pour cause : la production à la demande étant économiquement très rentable et écologiquement responsable, elle s’inscrit comme l’un des axes stratégiques majeurs de la mode durable.

TEKYN travaille en flux tirés, sur base de la demande réelle des clients finaux. Comme nous explique Jean-Philippe Lapeyre, Responsable de production chez TEKYN : “Nous travaillons avec notre plateforme connectée, en Lean management et en flux tendus. Toutes les semaines, nous produisons les quantités demandées par nos clients, et cela, sans minimum de quantité. Nous opérons par petites quantités pour coller au plus près de la demande. Nos clients passent leurs commandes en fonction des ventes de la semaine précédente, et nous évitons ainsi beaucoup de gaspillage.”.

La start-up travaille aujourd’hui avec des marques de prêt-à-porter  telles que IKKS, 1083, La Redoute, Promod, etc.

L'atelier de TEKYN (crédits: TEKYN)

Les enjeux de TEKYN

1. Etre en amélioration continue pour réduire le gaspillage

Si TEKYN recherche l’amélioration constante de ses performances industrielles, c'est également pour permettre de produire de manière plus efficace, plus rapide et plus responsable lors de leur développement futur.

L’enjeu de l’entreprise est de démultiplier notre site à l’étranger. Pour être au plus proche des ateliers et gagner du temps. La clé, c’est la vitesse. On doit faire le plus de pièces possibles dans la journée. On veut fonctionner avec zéro stock, donc en flux tendus.” confie Jean-Philippe. “Le but est d’exporter nos machines au plus près des ateliers de confection pour gagner du temps sur le transport.

Fonctionner en circuit court pour être le plus réactif. Le but est d’arrêter le gâchis du prêt-à-porter qui fonctionne aujourd’hui avec un système de production en Chine, avec des minimums de production très élevés qui amènent souvent les marques à se retrouver avec du stock sur les bras.”

Pour déterminer la mise en place d’un plan d’action efficace pour réduire le gaspillage, les chefs de production, via le Lean management, ont utilisé des méthodes comme celle des 5P (les 5 pourquoi), associée à des chantiers 5S* autour des machines.

L'atelier de TEKYN (crédits: TEKYN)

2. Mettre en avant la bonne consommation matière que propose la technologie TEKYN

Dans cette recherche de l’efficacité optimale, TEKYN a sollicité Declique pour répertorier toutes les causes liées à des recoupes.

Nous souhaitons démontrer que nous sommes capables de tracer la consommation matière au plus juste afin de faire comprendre aux clients ce que l’on est capable de réaliser avec cette nouvelle technologie. Le challenge de TEKYN est de montrer que nous avons une meilleure consommation matière que les autres”, explique Jean-Philippe Lapeyre.

C’est ici que les boutons Declique interviennent : pour tracer l’origine des défauts et ainsi diminuer la consommation de la matière. Grâce à la quantification des aléas que permettent nos boutons connectés, les équipes TEKYN disposent ainsi de chiffres, de “KPIs” qui démontrent leur capacité de production et qu’ils peuvent montrer à leurs clients.

À travers l’utilisation des boutons, TEKYN souhaite montrer les points positifs de leur modèle opérationnel, non seulement au niveau de la production, mais aussi en termes d’apports financiers :

  • une meilleure réactivité ;
  • l'absence de stocks, puisque tout ce qui est acheté est vendu, ce qui réduit par ailleurs l’impact sur le BFR et évite les tensions au niveau de la trésorerie ;
  • la réduction des démarques engendrées suite aux invendus ;
  • la limitation de la production d’articles invendus.

3. Quantifier les pertes

Jean-Philippe Lapeyre, Responsable de production et Thomas Oiknine, chargé d’optimisation, ont souhaité, avec les boutons connectés Declique, quantifier les défauts de production.

Lorsqu’un aléa survient au cours de la production, les opérateurs sont parfois forcés de faire ce que l’on appelle des recoupes, afin de fournir aux clients des pièces conformes aux patrons. Notre système connecté Declique a pu permettre de suivre l’évolution de ces recoupes, de comprendre leur provenance et ainsi, d’éviter au maximum les recoupes qui représentent une perte de temps, d’argent et de matière.

4. Identifier la source des défauts de fabrication pour améliorer ses performances industrielles

Le besoin de recoupe peut bien évidemment provenir d’un défaut sur les machines par exemple, mais il peut également provenir de la qualité de la matière première. Nos boutons connectés Declique ont permis de définir si le problème était interne ou externe.

Repositionnement droit fil (crédits: TEKYN)

Jean-Philippe nous explique que, “Parfois, la qualité des tissus que l’on nous envoie peut être inférieure à ce qui était prévu. Or, nous souhaitons continuer de proposer à nos marques partenaires des pièces qui correspondent à la qualité attendue et définie sur leur cahier des charges. Soit le défaut vient de chez nous et nous devons le régler, soit il vient de l’extérieur, de la matière, et dans ce cas, nous devons l’expliquer à nos marques partenaires pour qu’elles préviennent leur tisseur. Dans le cas contraire, cela génère des recoupes.”.

Les résultat obtenus grâce à l’utilisation des boutons connectés Declique

L’utilisation des boutons connectés Declique a permis à TEKYN de réduire considérablement leur taux de découpe. “Nous sommes passés en seulement 3 mois, d’un taux de recoupe de 7,5% à 3.5 %, ce qui représente une économie considérable.

En plus de cela, les boutons ont pu mettre en avant ce qui poussait les opérateurs à réaliser des recoupes : “Nous nous sommes rendu compte que le problème provenait de la matière dans 70 % des cas. Cette statistique a été apportée par Declique.”

En parallèle des points précédents, Thomas Oiknine, chargé d’optimisation chez TEKYN, explique: “Declique a laissé le temps à nos développeurs, de déployer une solution en interne au plus proche de nos besoins. Dorénavant, sur les machines, il y a l’écran de production avec le logiciel de production où l'opérateur peut venir sélectionner sa commande. Et quand il recoupe, il va pouvoir dénommer la cause, dire pourquoi il recoupe. Avant Declique, on ne pouvait pas faire cela. L’utilisation des boutons connectés a montré cette nécessité.”.

Intervention sur une ligne de découpe (crédits: TEKYN)

La solution Declique a permis à TEKYN de faire beaucoup de retours fonctionnels à ses partenaires, notamment en termes de qualité et d’utilisation des tissus,  statistiques à l’appui. Avoir un contrôle qualité externalisé est un argument de vente que TEKYN peut dorénavant mettre en avant auprès de ses marques partenaires, pour démontrer la maîtrise totale de la chaîne de découpe: de la commande fluide en ligne à la découpe à la demande et proche des ateliers de confection, en passant par un contrôle qualité.

“In fine”, termine Jean-Philippe Lapeyre, “la maîtrise parfaite de toute cette chaîne de production permet à nos marques partenaires des gains financiers considérables”.

Si vous souhaitez vous aussi savoir si vous pouvez faire appel à la solution Declique au sein de vos ateliers, n’hésitez pas à contacter notre équipe sur LinkedIn, ou à réserver un appel avec nous.

*La méthode 5S vise à Supprimer, Situer, (faire) Scintiller, Standardiser et Suivre; pour en savoir plus ou être formé à cette méthode suivre ce lien 



Recevez l'intégralité de l'étude client directement dans votre boite mail !

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir ce cas client dans son intégralité.

Réservez une démo

Responsable Clients

Découvrez nos nouveaux cas clients en exclusivité

Votre veille industrielle n'aura jamais été aussi simple.

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir en exclusivité nos nouveaux cas clients, nos mises à jours et de l'actualité sur le lean et l'industrie directement par mail.

Réservez un créneau pour une démo