Histoire

LOUIS

Histoire

LOUIS

Devenez le leader sur le marché de l'industrie

Je télécharge le guide

Découvrez comment Declique s'intègre à votre usine

Je réserve une démo
LOUIS

Amélioration continue dans le secteur du mobilier de bureau français : Le processus initié par l'entreprise LOUIS

C’est officiel, le créateur de mobilier de bureau LOUIS lance un second projet d’amélioration opérationnelle avec l’appui de nos outils de recueils de données terrain.

Aujourd’hui, nous partons dans les ateliers de LOUIS, un créateur de mobilier de bureau 100 % personnalisable. Leurs produits sont confectionnés à partir de bois provenant de forêts éco-gérées en Europe, et sont fabriqués en France de manière agile et automatisée.

Selon ImmoTech, en 2018, le marché français du mobilier de bureau était estimé à 1,8 milliard d’euros, et le marché européen à 9 milliards d’euros. L’entreprise  évolue aujourd’hui sur un marché où l’offre de mobilier de bureau varie d’un extrême à l’autre. D’un côté, il est possible de trouver des produits abordables à monter soi-même, et de faible qualité, et d’un autre côté, des pièces personnalisées positionnées haut de gamme et de ce fait, très onéreuses.

LOUIS a fait le choix de se positionner sur un segment intermédiaire, en proposant à son marché du mobilier sur-mesure, à l'image de l'entreprise cliente : sa mission est de transformer l'environnement de travail ainsi que d’optimiser les espaces de travail en équipe.

Crise du covid et évolution de la demande : quels sont les enjeux du créateur ?

Depuis 2018, l’entreprise connaît une croissance exponentielle, passant de 400 000 euros de chiffres d’affaires en 2018, à 1 million d’euros en 2020. Cette croissance fulgurante s’explique notamment par une transformation de son schéma de vente. LOUIS est passé de la vente directe qui représentait 80% de son CA en 2018, à un modèle indirect. En 2020, leur distribution incluait alors essentiellement des aménageurs.

Cependant, tout comme beaucoup d'autres acteurs de son secteur, la crise du Covid n’a pas épargné le créateur, et sa croissance a été freinée. Plus encore, la crise sanitaire a apporté son lot de transformations.

Selon Thomas Devineaux, PDG de LOUIS , “la crise a suscité de nouveaux comportements dans l’organisation du travail, notamment via le recours massif au télétravail.

"Les entreprises sont donc en train de revoir la gestion des espaces dédiés à leurs collaborateurs : avec moins d’employés en présentiel, elles souhaitent réduire leur foncier pour des raisons évidentes de coûts, et recourir au concept de “bureaux flexibles'' ou “hot desks”. Nous anticipons donc une forte hausse de la demande pour le type de mobilier que nous proposons à partir du second semestre 2021.” ajoute Thomas.

La nécessité d'anticipation des besoins grâce à la donnée terrain

Le modèle économique adopté par l'entreprise est le suivant : le mobilier de bureau est produit à la commande et il n’est donc pas question de générer des stocks. Ce choix stratégique peut parfois mettre la ligne de production à rude épreuve, notamment lors des périodes de fortes commandes.

Baulieu de Reboul, CTO et responsable de l’amélioration continue chez LOUIS, nous confie que : “La perspective d’une accélération des commandes à partir de l'automne 2021 nous pousse à revoir nos procédés de fabrication dès maintenant, car il faut diagnostiquer les problématiques actuelles, créer de nouveaux process, les tester et les améliorer. Cela prend du temps et c’est donc dès ce printemps qu’il faut agir”.

Afin d’anticiper leurs besoins, les équipes du créateur ont donc besoin d’améliorer certains de leurs procédés de fabrication et de conditionnement. Dans la partie suivante, vous verrez comment nos boutons connectés Declique ont été confectionnés pour répondre à leur besoin : produire plus rapidement, mais surtout, plus efficacement en éliminant les tâches inutiles et avoir des résultats rapides.

Anticipation des besoins industriels : quels projets ont été lancés par LOUIS ?

Premier projet : le contrôle de la qualité des produits

Le premier projet de collaboration entre LOUIS et Declique lors de l’été 2020, a servi à améliorer le contrôle de la qualité des produits de ce créateur de mobilier de bureau 100 % personnalisable, à trouver une méthode amenant au meilleur résultat.

Baulieu de Reboul confie : “Nous avions initialement utilisé les boutons pour recueillir de la donnée terrain et ainsi contrôler la qualité de nos produits. Nous souhaitions alors quantifier le nombre de fois où nos ébénistes devaient réparer des défauts bois au poste de ponçage, c'est-à-dire juste après que les pièces ont été usinées sur notre machine CNC (commande numérique par calculateur).”

Second projet : l’amélioration des procédés de fabrication et de conditionnement

Suite à cette première expérience couronnée de succès, LOUIS a donc décidé de faire appel à la solution Declique pour une seconde fois en l’espace de moins d’un an. Notre objectif cette fois-ci ? Mettre nos boutons connectés au profit de l’amélioration des procédés de fabrication et de conditionnement de LOUIS.****

Cette initiative n’est nulle autre que le fruit d’une semaine d’immersion au sein de l’usine LOUIS par Adrien Pain, responsable des ventes chez Declique depuis janvier 2021. En effet, afin de vous aider à monter le meilleur projet qui soit, celui qui convient véritablement à vos attentes, nous ne nous basons pas sur des suppositions. Nous partons à votre rencontre afin de comprendre votre fonctionnement et vous proposer le meilleur service.

“Chez Declique on a deux semaines d’intégration, dont une en immersion dans l'usine d’un de nos clients. L’objectif c’est que toute l’équipe Declique ait une expérience terrain en usine et avec les boutons.”, indique Arnaud Huvelin, fondateur de Declique. “Adrien a passé une semaine auprès des équipes du créateur. Il a partagé le quotidien des ébénistes et a véritablement vécu les aléas de production avec eux.”

Une fois ce retour d’expérience partagé avec la direction des opérations, un atelier “brainstorming” est organisé avec les ébénistes. La réalité du terrain étant une clé pour mener un projet d’amélioration continue dans votre usine, il est primordial d’inclure vos opérateurs dans sa mise en place.

L’objectif est alors d’énumérer toutes les problématiques rencontrées par les équipes du créateur de mobilier. Nous nous focalisons tant sur les étapes de vernissage, que celles du conditionnement, car ces deux étapes de production sont celles où la marge d’amélioration est la plus importante. Suite à cela, nous avons regroupé les problématiques en plusieurs catégories.

Chaque problématique s’est ensuite vue attribuer un bouton connecté, paramétré pour mesurer le temps perdu dans la réalisation de telle ou telle tâche. Bien que nous soyons sur un comptage temps, les équipes auront aussi une vision sur la fréquence associée à ces mesures.

Afin de vous donner un aperçu de la technique adoptée pour créer vos boutons personnalisés, nous avons rédigé pour vous un article vous expliquant comment créer la liste de nos boutons connectés Declique.

Améliorations des procédés de fabrication : Quelles solutions ont été apportées à LOUIS ?

Amélioration de ses processus et meilleur suivi de sa qualité

Lors de notre première collaboration, l’entreprise a pu développer davantage sa stratégie d’amélioration continue. Nos boutons connectés lui ont permis d’améliorer ses processus et de suivre de plus près la qualité des produits fabriqués, notamment grâce à l’achat d’une nouvelle fraiseuse CNC (Computer Numerical Control ou Commande Numérique par Ordinateur) ainsi qu’à l’utilisation d’un nouveau logiciel ERP.

“Les boutons ont clairement démontré la nécessité de fluidifier voire d’automatiser certaines phases du processus de contrôle qualité.” ajoute Baulieu. “Nous avons donc mis en place un ERP interne pour tracer la qualité des pièces à chaque étape de la fabrication, de l’usinage au conditionnement.”.

En plus de cela, les boutons leur ont permis de définir précisément les machines dans lesquelles il était intéressant d’investir une part de leur budget. Ainsi, ils ont évité de réaliser des investissements coûteux dans des dispositifs inutiles.

“Nous avons également concrétisé l’achat d’une nouvelle machine CNC. Cet investissement a pu être clairement justifié en relevant tous les arrêts de production rencontrés par nos 6 ébénistes”.

Un outil d'amélioration continue au service de vos chantiers et démarches qualité

Vous l’aurez compris, notre solution peut faciliter vos projets d’amélioration continue concernant la qualité de vos produits et la performance de vos processus de production.

En vous proposant un outil qui permet non seulement de quantifier les défauts qualité, les arrêts, leur fréquence et leur durée, nos boutons peuvent vous accompagner dans votre démarche de Lean Management et qualité sur le long terme. Ensemble, nous pouvons les modifier à tout moment et les adapter à vos besoins.

Si vous souhaitez améliorer vos processus de production, suivre efficacement vos défauts qualité ou gagner en efficacité quant à l'amélioration de la qualité de vos produits, vous pouvez contacter notre équipe Declique sur LinkedIn ou réserver une démo .

Nous serons ravis de vous éclairer sur les options que nous pouvons vous offrir afin de vous aider à optimiser votre ou vos usine(s).

Pauline Villarubla Declique

Pauline Villarubla

CMO

Nos autres cas d'utilisations

ToutAgroalimentaireCosmétiqueBois & PapierIngénierie mécaniqueTextile
Cookies Declique
Préférences de confidentialité
x
Paramètres de confidentialité
En cliquant sur "J'accepte tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin de veiller au bon fonctionnement du site, d'analyser son utilisation pour vous garantir la meilleur expérience.

En savoir plus
Strictement nécessaire (toujours actif)
Cookies nécessaires pour permettre la fonctionnalité de base du site web.
Merci ! Vos paramètres de confidentialité ont bien été mis à jour.
Quelque chose ne va pas avec vos paramètres. Veuillez vérifier vos données